Comment choisir son imprimante 3D ?


/

Avant de passer à la caisse et régler la facture de sa nouvelle imprimante 3D, il convient de prendre un moment pour maîtriser les critères de choix. C’est un univers fascinant où vous allez découvrir le plaisir de réaliser des créations. Plus détails dans cet article.

La qualité d'impression

Évidemment, avant d'opter pour une bonne imprimante, il est important de se baser sur un certain nombre de critères spécifiques (pour en savoir plus, cliquez ici). Et donc, la qualité d'impression est un point crucial que vous ne devez pas négliger. Elle est définie en effet, par la précision verticale (opacité des couches de filament) et horizontale (positionnement des pivots XY). Plus cette donnée est faible, plus l'impression sera moins précise. En ce qui concerne la précision verticale, il faut noter que les couches 100 ou 200 microns proposent un très bon rendu. Très peu d'imprimantes de nos jours peuvent se retrouver encore plus bas. Même si la précision horizontale n'est pas toujours mentionnée par les constructeurs, ce point est aussi important. 

Vitesse d'impression et matériaux acceptés

Intéressez-vous aussi à la vitesse d'impression de l'imprimante 3D que vous souhaitez acheter. Ce critère est très primordial afin de déterminer le temps nécessaire pour l'impression de vos objets. Mentionnée en micro ou en millimètre par seconde, la vitesse varie selon chaque machine, mais également en fonction de la qualité d'impression envisagée. En ce qui concerne les matériaux, sachez que vous avez la possibilité d'utiliser les matériaux toujours sous forme de filaments : l'Acrylonitrile Butadiène Styrène (ABS), le Polyvinyle Alcohol (PVA) et le PolyLactic Acid (PLA). En principe, ceux-ci sont acceptés par la majorité des imprimantes 3D. Cependant, si vous envisagez utiliser d'autres matériaux tels que le laywoo, le HIPS (High-Impact PolyStyrene), le laybrick (une imitation de la brique) ou encore le nylon, il serait plus judicieux de se renseigner à l'avance.